Ce forum s'adresse avant toute chose aux familles de confession catholique romaine. Il se veut être un espace d'entraide, de conseils, de soutien et d'amitiés pour toutes les familles qui veulent éduquer et instruire leurs enfants dans la vraie foi.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Allaiter enceinte
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Forum de la Famille Catholique Index du Forum  .::. Diététique  .::. Allaitement maternel ou artificiel

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Rita


Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2008
Messages: 3 121
Localisation: Allier

Message Posté le : Sam 16 Aoû - 19:14 (2008)    Sujet du message : Allaiter enceinte Répondre en citant

Pas de contre-indication, je crois?
Héloîse continue de téter goulûment, elle tire moins sur le sein, mais ... Ca fait un peu mal, maintenant surtout à la première tétée du matin (6 h. Je n'ai pas besoin de réveil, c'est tous les matin à cette heure -ci, à la minute près).
Pas de solution, je présume?
_________________
Criez, criez! Le silence salit tout. (Ste Catherine de Sienne)


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Sam 16 Aoû - 19:14 (2008)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

aurorepetitemaman


Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2008
Messages: 673
Localisation: Sud-Est
Féminin

Message Posté le : Sam 16 Aoû - 20:02 (2008)    Sujet du message : Allaiter enceinte Répondre en citant

Absolument aucune contre-indication à l'allaitement pdt la grossesse, du moment que cela vous convient à vous et votre tétouilleuse ! Wink

La douleur, c'est normal, vos mamelons sont plus sensibles... A ma connaissance, il n'y a pas grand chose à faire ! Faudrait que je me renseigne ! (Hélas, Christine n'est pas là en ce moment !!!)
_________________
Renonçant à tes propres volontés pour militer sous le vrai roi, le Seigneur Jésus-Christ, prends en main les puissantes et glorieuses armes de l'obéissance. Saint Benoît.


Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Christine


Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2008
Messages: 843
Localisation: France
Féminin

Message Posté le : Mer 20 Aoû - 20:50 (2008)    Sujet du message : Allaiter enceinte Répondre en citant

Bonjour, je suis de retour de ma forêt...
Pas de contre indication médicalement démontrée à ma connaissance pour l'allaitement pendant la grossesse, j'espère que l'information dont dispose Zélie ne vient pas d'une connaissance à elle qui a perdu un petit, et à qui on aurait raconté celà, ce serait une horrible indélicatesse ! Bonjour la culpabilisation... J'ai eu des contractions du 5eme mois de grossesse jusqu'à la fin, pourtant je n'allaitais pas, je crois que c'est assez fréquent d'avoir des contractions même quand on allaite pas. Le texte plus bas en parle.

Je vous invite à lire les quelques textes qui suivent pour vous faire votre propre idée Rita. A mon avis, l'allaitement pendant la grossesse et ensuite, dépend vraiment de chaque couple mère enfant(s). Le meilleur conseil que je peux vous donner, c'est de vous écouter, et de faire comme vous le sentez... C'est ce que je compte faire si je tombe enceinte et que mon fils est encore allaité à ce moment, car je ne sais absolument pas comment je vivrais la chose, ça se trouve je ne supporterais plus de le laisser téter, ou bien ça ne me dérangera pas, aucune idée !

Citation :

Feuillet n°11 de LLL - Co-allaitement, allaitement pendant la grossesse
L'allaitement joue un rôle très important dans la relation mère-enfant. C'est pourquoi, lorsqu'une femme se retrouve enceinte alors qu'elle allaite encore, elle réfléchit sérieusement à ce qui va se passer pour elle et son enfant allaité. La plupart des mères ne prévoient pas de continuer à allaiter un enfant plus grand après la naissance du nouveau bébé. Cependant, certaines ressentent que c’est important pour les besoins de leur bambin.

On peut se demander s'il est naturel d'allaiter deux enfants qui ne sont pas jumeaux. Bien qu'il soit presque toujours sans danger d'allaiter pendant la grossesse, dans de nombreuses cultures, une mère est censée sevrer immédiatement lorsqu'elle est à nouveau enceinte.

Le sevrage est-il ce qu'il y a de plus “ naturel ” à faire pour une mère enceinte ? A ce jour, il ne semble pas y avoir de réponse claire à cette question parce que ce qui, pour certaines mères, est un signal les incitant à sevrer, n'est pas ressenti de la même façon par toutes. Les changements physiques et psychologiques qui se produisent pendant la grossesse peuvent pousser la mère à sevrer mais beaucoup de mères allaitent pendant la grossesse sans problèmes.

Pratiquement toutes les mères éprouvent des sentiments ambivalents face à l'allaitement et au sevrage pendant la grossesse, ou par rapport au fait d'allaiter deux enfants après l'accouchement. Une mère qui se retrouve enceinte alors qu'elle allaite encore, devrait prendre son temps pour décider de la façon dont la relation d'allaitement évoluera au cours des mois suivants. Une attitude souple peut aider la mère à faire le tri dans ses sentiments, certains d'entre eux pouvant être imprévisibles.

Lorsqu'une mère est enceinte et qu'elle allaite, elle peut ressentir des émotions très variées ainsi que des sentiments contradictoires. Habituellement, la décision de commencer le sevrage ou de poursuivre l'allaitement, se fera pendant cette période. Ce sera fréquemment une décision familiale si le père est fermement opposé au co-allaitement, ou s'il est inquiet pour la santé de sa femme et du bébé à venir. Parfois, aucune décision n'est prise, ce qui revient à décider de vivre au jour le jour.

En prenant la décision de sevrer ou non, on doit prendre en considération l'âge de l'enfant allaité, son besoin de téter et la/les expérience(s) passée(s) de la mère en matière d'allaitement. Il arrive qu'un enfant décide de se sevrer alors que sa mère souhaiterait poursuivre l'allaitement pendant la grossesse. Chaque situation étant unique, il n'y a pas de réponse universelle.



L'allaitement pendant la grossesse

Si, après avoir soigneusement examiné vos sentiments et les besoins réels de l'enfant allaité, vous n'arrivez pas à imaginer le sevrage comme quelque chose d'agréable et souhaitable au cours de cette grossesse, vous pouvez décider de ne rien changer dans ce domaine pour le moment.

Il faut insister sur le “ pour le moment ”. Il arrive souvent qu'un petit très attaché aux moments passés au sein de sa mère, décide un beau jour qu'il ne veut plus téter. Peut-être n'aime-t-il pas le goût de colostrum qui remplace le lait ? Il peut aussi diminuer progressivement ses tétées parce que la quantité de lait diminue.

De nombreuses mères se demandent si la poursuite de l'allaitement chez un bambin pourrait ne pas répondre à un réel besoin, mais être devenu une simple habitude. Si votre enfant allaité est plus un bambin qu'un bébé et qu'il exprime toujours le besoin de téter, sachez qu'il ne tétera pas au-delà de ses besoins. On ne peut pas faire disparaître un besoin en l'appelant une habitude. Fiez-vous à votre instinct et à votre enfant.

La mère peut se demander si elle ne garde pas les tétées au lieu d’aider son bambin à s'intéresser à autre chose ; mais, si elle a utilisé toutes ses ressources pour répondre différemment aux besoins de son enfant, la mère peut décider qu'il est préférable à long terme d'accepter la situation de bon cœur et de poursuivre l'allaitement.



Les questions les plus courantes

Vous serez plus satisfaite de votre décision si vous la prenez en connaissance de cause. Avoir des réponses aux questions qui peuvent se poser, ainsi qu'avoir une attitude positive, peut aider les parents à se préparer à l'expérience du co-allaitement, ainsi qu'à l'allaitement pendant la grossesse. Voici quelques réponses à des questions spécifiques.

Allaiter alors qu'on est enceinte va-t-il priver le fœtus de nutriments indispensables ?

Une mère qui se nourrit correctement n'aura pas de mal à répondre aux besoins à la fois du fœtus et de l'enfant allaité. Il lui faut s'assurer qu'elle prend du poids normalement, ajoute des aliments nutritifs à son alimentation et se repose suffisamment.

Le risque de fausse-couche ou d'accouchement prématuré augmente-t-il si on allaite pendant la grossesse ?

Cette question n'a pas été correctement étudiée scientifiquement car un grand nombre de variables ne peuvent être prédéterminées. Des années d'expérience auprès de mères qui allaitent ont permis au Bureau professionnel consultatif de La Leche League Internationale de penser que le risque de fausse-couche n'est pas augmenté quand les mères allaitent pendant la grossesse. Même des mères qui avaient eu des fausses couches dans le passé et qui ont allaité pendant les grossesses suivantes, ont accouché de bébés à terme.

La stimulation des mamelons fait sécréter un peu d'hormone ocytocine qui, à son tour, peut provoquer des contractions de l'utérus et des alvéoles mammaires. Les chercheurs ont utilisé la stimulation des mamelons comme moyen d'induction des contractions pour faire des tests de stress ainsi que pour démarrer le travail dans les grossesses à terme. Il faut trois heures de stimulation des mamelons pour faire démarrer le travail.

Les contractions utérines provoquées par l'allaitement peuvent-elles priver le fœtus d'oxygène ?

Rien n'indique qu'il y ait lieu de s'inquiéter. Il est normal d'avoir des contractions pendant la grossesse ; une stimulation plus fréquente, due à l'allaitement, ne semble pas avoir d'effet. Il est important de rappeler que le rapport sexuel, que la plupart des couples poursuivent au cours d'une grossesse normale, provoque également des contractions utérines.

Même si certaines mères qui allaitent pendant la grossesse peuvent noter des contractions plus fréquentes et plus fortes en fin de grossesse, cela ne semble pas présenter de danger pour le fœtus.

Les hormones produites par la grossesse vont-elles passer dans le lait et nuire à l'enfant allaité ?

Les hormones de la grossesse ne se retrouvent qu'en très petite quantité dans le lait. La présence de ces hormones va faire baisser la quantité de lait produite. Le fœtus est beaucoup plus exposé aux hormones de la grossesse que l'enfant allaité.

Allaiter pendant la grossesse va-t-il m'épuiser ?

L'allaitement ne fatigue pas particulièrement, à condition que la mère prenne soin d'elle-même en mangeant bien, en buvant correctement et en se reposant suffisamment. Si elle a des nausées en début de grossesse, elle peut essayer de partager des petits en-cas fréquents avec son bambin chaque jour. Cela peut réduire aussi bien les nausées que le besoin de téter du petit. Certaines mères trouvent que la vitamine B6 aide à réduire les nausées (consultez votre médecin).

L'allaitement permettra à la mère de se reposer chaque jour à plusieurs reprises, car c'est souvent le seul moyen d'obtenir d'un bambin actif qu'il s'allonge un peu. Beaucoup de petits s'endormiront au sein si la mère s'allonge, ce qui lui permettra à elle aussi de faire une sieste quotidienne bienvenue.



Attitudes et sentiments

A mesure que la grossesse avance et que l'allaitement se poursuit, la mère et la famille doivent se préparer à entendre des remarques négatives de la part d'amis bien intentionnés, de parents et même de professionnels de santé. Répondez-y avec confiance, en précisant que c'est une décision mûrement réfléchie et que vous pensez que c'est le mieux pour toutes les personnes concernées. Cependant, même si elle y répond de façon positive, il se peut que ces remarques donnent à la mère un coup de cafard de temps en temps, et qu'elle commence à se sentir elle-même ambivalente ou même négative. Il y aura des moments où elle se demandera si elle a pris la bonne décision. C'est tout à fait normal. Toute mère dans la même situation a ressenti la même chose. Rassurez-vous, de tels sentiments finiront par disparaître.

Notre propre conditionnement culturel joue probablement un grand rôle dans nos sentiments. En dehors de La Leche League, on n'entend peu parler, sinon pas du tout, d'allaitement de non-jumeaux. Rappelez-vous simplement qu'il est normal d'avoir des sentiments ambivalents dans une telle situation. Il semble que les mères ont, partout et toujours, une forte tendance à protéger le fœtus ou le nouveau-né. Cela ne peut être nié, quels que soient votre amour pour votre aîné et votre désir de continuer à l'allaiter.



Mamelons douloureux

Beaucoup de mères ont les mamelons très sensibles pendant la grossesse, en particulier en début de tétée. Elles peuvent également ressentir des sensations érotiques lorsque le mamelon et l'aréole sont stimulés. C'est normal. Un enfant plus âgé tète plus fort qu'un nouveau-né et différemment. De plus, parfois, ses dents et ses gencives frottent le mamelon et l'aréole, ce qui peut être une source de douleur temporaire. Il peut être utile alors de varier la position d'allaitement de l'enfant.

La sensibilité des mamelons que connaissent beaucoup de mères pendant la grossesse, est différente de celle que l'on peut connaître après l'accouchement, et ne semble pas réagir aux mêmes types de traitement. La sensibilité des mamelons pendant la grossesse a une cause interne : les changements hormonaux. C'est pourquoi la plupart des traitements recommandés pour les mamelons douloureux dans le post-partum, ne sont pas très utiles pour la mère qui allaite pendant la grossesse.

La plupart des mères finissent simplement par s'accommoder de cet inconfort. Les techniques respiratoires apprises dans les cours de préparation à l'accouchement peuvent être utiles. Une mère a été soulagée en prenant des vitamines (consultez votre médecin) et de la levure de bière, et en appliquant une pommade lubrifiante sur les mamelons cinq ou six fois par jour (assurez-vous que la pommade que vous appliquez sur vos mamelons est sans danger pour l'enfant allaité). Veillez à ce que l'enfant prenne correctement l'aréole. Il arrive souvent que des bambins fassent des acrobaties en tétant et cela peut entraîner des douleurs.

En général, on peut arriver à convaincre un bambin de téter plus doucement et/ou pendant moins longtemps. Certains se sentent très valorisés en tant que grand quand on passe avec eux des accords - “ ne pas mordre ” ou “ téter vite ” - pour ne pas faire mal à leur mère.

Ces douleurs des mamelons sont très individuelles. Elles peuvent commencer avant le premier cycle sans règles aussi bien que très tard dans la grossesse. Leur durée est également très variable selon les mères mais, pour la plupart, elles durent presque toute la grossesse et cessent presque immédiatement après l'accouchement.

La baisse de production de lait semble être un des facteurs qui contribuent aux douleurs des mamelons. Si c'est possible, exprimez un peu de lait à la main pour amorcer l'éjection de lait avant que votre enfant ne commence à téter. La baisse de production de lait varie selon les mères, tout comme les douleurs aux mamelons. Alors que certaines notent une baisse très tôt dans la grossesse, d'autres ne la remarquent que tard ou même pas du tout. En moyenne, dans les études qui ont été faites, il semble y avoir une baisse notable au cinquième mois de grossesse.

Les mères trouvent souvent que les douleurs des mamelons disparaissent quand apparaît le colostrum en fin de grossesse. Le colostrum ne s'épuise pas quand un bambin tète. S'il y a un effet quelconque, ce sera de produire une plus grande quantité de colostrum, si bien qu'il y en aura beaucoup pour le nouveau bébé quand il naîtra. Les études, dirigées par le Dr. Alan Walker de Boston au début des années 70, ont démontré l'exactitude de cette hypothèse. On a aussi découvert que le lait mature arrive plus tôt après l'accouchement quand la mère a allaité pendant la grossesse, et que la proportion de colostrum dans son lait est plus élevée plus longtemps dans le post-partum et les premières semaines après la naissance.



Le malaise émotionnel

Certaines mères vivent un certain malaise émotionnel lorsqu'elles allaitent quand elles sont enceintes - une sorte de ressentiment ou d'irritation envers l'enfant plus âgé lorsqu'il tète. Beaucoup parlent d'agacement. Si cela se produit, essayez des techniques qui vont vous distraire en dirigeant vos pensées ailleurs, par exemple chanter, lire, écouter de la musique ou regarder la télévision. Concentrez-vous sur les raisons pour lesquelles vous le faites, cela vous aidera à remettre les choses en place. C'est encore une situation où les techniques respiratoires apprises pendant la préparation à l'accouchement peuvent aider à se décontracter. Il peut être également utile d'allaiter moins longtemps à chaque fois.

En 1977, le Dr. Niles Newton entreprit d'étudier plus de 500 femmes membres de La Leche League qui se retrouvèrent enceintes alors qu'elles allaitaient toujours, pour savoir s'il y avait vraiment un mécanisme psycho-biologique poussant au sevrage chez les femmes enceintes. Elle mit en évidence trois préoccupations communes aux femmes qui participaient à l'enquête : 74% ressentirent des douleurs aux mamelons à des degrés divers ; 65% notèrent une baisse de leur production de lait ; et 57% ressentirent un certain malaise ou de l'irritation pendant les tétées.

A peu près 66% des participantes sevrèrent leur enfant à un moment ou un autre de la grossesse. Dans la mesure où 44% des enfants avaient 2 ans ou plus, il est probable que même sans la nouvelle grossesse, beaucoup se seraient sevrés à cette époque. Sur les 158 femmes qui avaient poursuivi l'allaitement pendant la grossesse et qui avaient ensuite allaité les deux enfants, la plupart (77%) dirent qu'elles recommenceraient probablement, seulement 6% qu'elles n'allaiteraient sûrement pas encore durant toute une grossesse.

_________________
L'âme de votre âme, c'est la Foi.


Revenir en haut
              

zélie


Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2008
Messages: 1 679

Message Posté le : Mer 20 Aoû - 21:25 (2008)    Sujet du message : Allaiter enceinte Répondre en citant

Ce sont juste des observations qui me viennent d'une amie infirmière qui a vu plusieurs cas de maman co allaitante  avec contractions douloureuses et rapprochées aux alentours des 6 mois de grossesse  avec menaces d'accouchement prématuré (aucun rapport avec les contractions habituelles que l'on ressent de plus en plus au fil des grossesses) , ceci étant il n'a jamais été question de généraliser , mais de prévenir que ça peut arriver , ne pas faire l'autruche non plus .Cette amie a eu 7 enfants tous allaités par ailleurs , la petite dernière l'est encore , et je pensais que sa vision pouvait être interessante pas de polémique donc Wink .

Revenir en haut
              

Christine


Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2008
Messages: 843
Localisation: France
Féminin

Message Posté le : Mer 20 Aoû - 21:35 (2008)    Sujet du message : Allaiter enceinte Répondre en citant

Plus d'information ici :
http://www.lllfrance.org/allaitement-information/aa/21-coallaitement.htm
et là :
http://www.lllfrance.org/allaitement-information/allaitement-grossesse.htm#



-Zélie je ne cherchais pas à polémiquer du tout, je n'ai pas lu vos propos sur l'autre post (mon mari m'a fait un résumé), je ne faisais que m'inquiéter Wink,je pensais qu'une amie à vous avait perdu un enfant et qu'on lui avait dit que c'était à cause de l'allaitement, autant pour moi, ça m'apprendra à lire avant de parler-
_________________
L'âme de votre âme, c'est la Foi.


Revenir en haut
              

Rita


Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2008
Messages: 3 121
Localisation: Allier

Message Posté le : Jeu 21 Aoû - 12:31 (2008)    Sujet du message : Allaiter enceinte Répondre en citant

Merci Christine, figurez-vous que je vous attendais! Wink ("mais qu'est-ce qu'elle fait, Cristine"... Laughing )
_________________
Criez, criez! Le silence salit tout. (Ste Catherine de Sienne)


Revenir en haut
              

Christine


Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2008
Messages: 843
Localisation: France
Féminin

Message Posté le : Jeu 21 Aoû - 12:57 (2008)    Sujet du message : Allaiter enceinte Répondre en citant

Christine était dans les bouas de Fontainebleau, en train de chasser Bambi Mr. Green Nan je plaisante, enfin pour la chasse...
_________________
L'âme de votre âme, c'est la Foi.


Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 20:51 (2016)    Sujet du message : Allaiter enceinte

Revenir en haut
              

   Forum de la Famille Catholique Index du Forum .::. Allaitement maternel ou artificiel
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.