Ce forum s'adresse avant toute chose aux familles de confession catholique romaine. Il se veut être un espace d'entraide, de conseils, de soutien et d'amitiés pour toutes les familles qui veulent éduquer et instruire leurs enfants dans la vraie foi.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

L'école maternelle
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Forum de la Famille Catholique Index du Forum  .::. Index  .::. Education catholique & instruction scolaire
Aller à la page: <  1, 2, 3
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Marina


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2008
Messages: 247
Localisation: Berry
Féminin

Message Posté le : Mer 12 Jan - 22:29 (2011)    Sujet du message : L'école maternelle Répondre en citant

Nous sommes dans l'enseignement à la base. Notre fils veut devenir boulanger et nous sommes très fiers. Nous aimons les beaux métiers et l'artisanat. Il vaut mieux un bon boulanger qui sert à quelque chose, qu'un énarque qui, souvent, ne sert à rien.
_________________
Veritas!


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Mer 12 Jan - 22:29 (2011)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Angèle


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2008
Messages: 2 392
Localisation: Yvelines
Féminin

Message Posté le : Jeu 13 Jan - 13:35 (2011)    Sujet du message : L'école maternelle Répondre en citant

Tout à fait d'accord avec vous Marina!!!
_________________
Christus Vincit, Christus Regnat, Christus Imperat.


Revenir en haut
              

MARIE LAURE


Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2010
Messages: 350
Localisation: REGION PARISIENNE
Féminin

Message Posté le : Jeu 13 Jan - 20:00 (2011)    Sujet du message : L'école maternelle Répondre en citant

Je suis bien d'accord également ! Mais votre fils a choisi un métier bien difficile dans une branche bien particulière. A-t-il commencé sa formation ? Pour vous faire part de notre expérience familiale, le nôtre avait choisi la pâtisserie il y a trois ans. Je suis comme vous, bien qu'enseignante, je n'ai rien contre les métiers dits "manuels" (car en fait la tête agit autant que la main !) et j'ai encouragé notre garçon dans son choix. Il est entré dans un CFA réputé à Paris et nous avons cherché une boulangerie pâtisserie pouvant l'accueillir en alternance. Par chance, nous en avons trouvé une à 10mn à pieds de chez nous. Après une période d'essai de une semaine (non rémunérée) en juillet, notre fils a commencé son apprentissage en septembre. Le métier lui plaisait même si au départ, les tâches confiées n'étaient pas toujours les plus agréables (vaisselle, ménage etc...). mais comme on dit quand on apprend un métier il faut savoir tout faire. Très vite, on s'est aperçu que la patronne n'était pas du genre à respecter les horaires et notre fils s'est retrouvé à faire plus de 40 heures par semaine (dont une partie de nuit)alors qu'il avait à peine 16 ans. Il n'a rien dit (nous non plus, dans la mesure où trouver un employeur est une réelle difficulté) car il aimait son travail. Lorsque nous avons rencontré sa patronne au bout de deux mois environ pour un premier point, nous l'avons trouvé un peu "curieuse", trop mielleuse pour être honnête à mon goût. Notre fils est réservé, un peu timide mais toujours très correct et poli. Elle nous a conseillé de l'amener chez un psychologue !!!!! C'était bien la première fois qu'on nous le disait, nous ne voyions pas en quoi notre fils avait des problèmes !
Plus l'année a avancé, plus notre garçon nous a raconté ce qui se passait dans la boulangerie : les insultes fréquentes de la patronne, le turn over important des employés etc... A l'école, ça marchait bien mais je voyais qu'il commençait à trouver le milieu un peu difficile. Et puis un matin, alors qu'il avait commencé à 5H00 comme d'habitude, il est revenu en pleurant vers 7H30. Sa patronne l'avait renvoyé, sur un coup de tête, sans explication particulière (je crois qu'il avait été un peu lent et qu'elle l'avait accusé d'avoir été insolent ce qui n'était pas le cas). Elle l'avait insulté, griffé sur un bras et mon fils pour le coup était vraiment perturbé. Lettre à l'inspection du travail, main-courante à la police, lettre à sa patronne : le lendemain, elle était toute surprise qu'il ne se présente pas au travail ! Elle m'a dit qu'elle n'avait pas du tout eu l'intention de le renvoyer, que mon fils n'était pas en sucre etc... Renvoyé ou pas, il n'était pas question qu'il y retourne. Il a recherché une autre place de mars à juillet et n'en a retrouvé aucune (sur tout le département). Les boulangers pâtissiers préfèrent embaucher des élèves de première année car ils coûtent moins cher que ceux de seconde année. On a appris depuis que cette femme avait déjà fait un séjour en hôpital psychiatrique et qu'elle avait mauvaise réputation dans le milieu (depuis, la boulangerie a changé de mains). Milieu cependant qui se serre les coudes et dans lequel bon nombre de jeunes ont des expériences difficiles. Depuis, mon fils a complètement changé d'orientation et ne veut plus jamais entendre parler de pâtisserie. C'est dommage, moi j'aimais bien ses essais à la maison !!
Tout cela pour vous dire que, bien que votre fils ait choisi un beau métier, soyez très vigilante car le milieu de "l'alimentation" est un milieu avec beaucoup d'abus et en toute impunité, on se demande ce que fait l'inspection du travail, notamment dans le domaine de la protection des mineurs. Je souhaite que votre fils tombe sur un bon patron qui lui donne l'amour du métier car il est bien dommage de décourager les jeunes apprentis.


Revenir en haut
              

Marina


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2008
Messages: 247
Localisation: Berry
Féminin

Message Posté le : Jeu 13 Jan - 23:03 (2011)    Sujet du message : L'école maternelle Répondre en citant

@ Marie Laure
Notre fils VEUT devenir boulanger mais il est encore très jeune.
Je trouve vraiment épouvantable la manière dont votre fils a été traité. Il a été démoli par les personnes qui auraient dû justement le former.
Ce n'est pas la première fois que j'entends ce genre de témoignage. Un métier difficile et parfois des patrons qui découragent de belles vocations. On se demande ce qu'est devenu l'apprentissage, la transmission de l'amour du métier, d'un savoir-faire.
_________________
Veritas!


Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 23:14 (2016)    Sujet du message : L'école maternelle

Revenir en haut
              

   Forum de la Famille Catholique Index du Forum .::. Education catholique & instruction scolaire
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 3 sur 3
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.