Ce forum s'adresse avant toute chose aux familles de confession catholique romaine. Il se veut être un espace d'entraide, de conseils, de soutien et d'amitiés pour toutes les familles qui veulent éduquer et instruire leurs enfants dans la vraie foi.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

De quoi avoir peur...
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Forum de la Famille Catholique Index du Forum  .::. Index  .::. Education catholique & instruction scolaire

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
MARIE LAURE


Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2010
Messages: 350
Localisation: REGION PARISIENNE
Féminin

Message Posté le : Lun 7 Fév - 18:48 (2011)    Sujet du message : De quoi avoir peur... Répondre en citant

Je suis en train de lire le dernier ouvrage de Sophie Coignard sur l'éducation nationale ("Le pacte immoral"). Je n'en suis qu'à la moitié du livre (et j'ai écouté son interview sur radio-Notre-Dame, encore disponible en podcast) et je suis plus qu'affligée et inquiète concernant le devenir de l'école en France...
Comment peut-on laisser les choses se détériorer à ce point, sans même espoir d'amélioration possible et de volonté même d'amélioration ?
Chacun tente de tirer la couverture à soi et c'est la jeunesse française qui en fait les frais. Je recommande ce livre qui en dit long sur tous les rouages qui régissent l'EN.
Autre coup de massue : j'ai demandé aujourd'hui au cours STE Anne de bien vouloir m'envoyer un spécimen de leur cours de CE2. Je m'aperçois que ma fille en milieu d'année scolaire  est loin d'avoir fait ce qui est proposé au cours Ste Anne en troisième semaine... Il va falloir mettre  les bouchées doubles !
Ah ! Comme je vous comprends d'avoir choisi l'école à la maison !
Il y a des fois où j'ai honte d'appartenir à cette immense machine ...


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Lun 7 Fév - 18:48 (2011)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

delphinemarie73


Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2009
Messages: 307
Localisation: RHONE ALPES
Féminin

Message Posté le : Mar 8 Fév - 10:09 (2011)    Sujet du message : De quoi avoir peur... Répondre en citant

Effectivement cela ne m'etonne pas du tout ce que vous ecrivez. Mes enfants n'ont que 3 ans pour le moment et je suis assez larguée par toutes ces questions de niveau, programme ..... Mais je vais me procurer ce livre pour me tenir informée. Merci.

Revenir en haut
              

Angèle


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2008
Messages: 2 392
Localisation: Yvelines
Féminin

Message Posté le : Mar 8 Fév - 13:04 (2011)    Sujet du message : De quoi avoir peur... Répondre en citant

Moi j'avais lu avant d'avoir mes enfants à l'école primaire "Et vos enfants ne sauront ni lire...ni compter" de Marc Lebris, et j'étais horrifiée d'un tel système !!!!
Maintenant que j'ai taté d'un peu plus près le système, je suis résolument contre.

D'abord qu'on arrete de nous parler "d'égalités des chances", de "solidarité" à l'école, et d'autres Novlangue qui n'ont rien à voir avec l'instruction.

Ensuite, le système doit se préoccuper de former des adultes responsables, et bien adaptés à leur métier. Pas la peine d'avoir fait Bac+5 pour devenir un pâtissier renommé Premier ouvrier de France, mais il faut avoir une solide formation dans ce domaine pour etre à la pointe de sa discipline, chose que ne fait pas l'Education Nationale, puisqu'on passe en mode "BEP" ou "CAP" quand on est classé parmi les "nuls", et qu'ensuite, se former en alternance est devenu très difficile.

Pour cela, il faudrait aussi revoir la BASE du primaire, car même en étude de pâtisserie, il faut savoir jongler avec les grammes, kilo, litre, cl et cm3, ce qu'un élève arrivant en 6ème ne sait généralement plus faire! (au grand drame des maitres boulangers qui s'arrachent les cheveux avec leurs ouvriers). Quand à donner des noms de capitales européennes, savoir placer le rhone, ou le rhin, et distinguer le berry du languedoc, alors là, on est carrément sur Mars!

Tout est accès sur le savoir que doit découvrir l'élève et en déduire les règles de base.... Exit le savoir du maitre, pour instruire correctement l'élève!

Les programmes sont pauvres, on perd du temps dans des choses sans importance (le tri sélectif etc....); et de plus, la semaine des 4j fait des ravages....On parle d'ailleurs de revenir sur ce système....

Moi j'ai trouvé un emploi du temps, d'un école plutot élitiste
http://scolaria.fr/scolaria-excellence/

 je dois avouer, mais quand j'ai cliqué sur leurs emplois du temps type, j'ai ENFIN trouvé quelque chose de CORRECT. les matières Français, Maths, Histoire géo > le matin. Langues, sciences (physique ou bio) en travaux pratiques, sport > l'après midi. Bref, un emploi du temps logique! Et tout se termine tot (avant 16h), seulement, il y a 2h d'études tous les soirs (programme de collège). (allez vous balader sur leur site que je vous ai mis en lien, vous verrez, c'est très interessant!)
Seulement on n'est pas pret de changer quoi que ce soit en France.
Regardez, Jeudi est prévu encore la énième grève de l'Education Nationale....

Marie Laure > vous savez, vous n'etes pas la seule à vouloir de bonnes choses pour vos élèves, mais le Mammouth est tellement gros....il ne faut pas avoir honte car vous "n'appartenez" pas à cette Education Nationale, et vous tachez de faire de votre mieux pour bien former vos élèves, alors continuez, accrochez vous, meme si vous etes saquée par votre hiérarchie....
Bon courage!
_________________
Christus Vincit, Christus Regnat, Christus Imperat.


Revenir en haut
              

MARIE LAURE


Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2010
Messages: 350
Localisation: REGION PARISIENNE
Féminin

Message Posté le : Mar 8 Fév - 13:21 (2011)    Sujet du message : De quoi avoir peur... Répondre en citant

Merci bien Angèle ! Alors je vais vous avouer quelque chose : je ne suis pas saquée par ma hiérarchie ! Voulez-vous savoir pourquoi ? Je triche !!!!
Comme les inspections sont toujours prévues assez longtemps à l'avance et qu'en deux heures de temps au maximum, un inspecteur n'a pas le temps de tout voir, je lui montre ce jour-là ce qu'il a envie de voir (et que je ne fais jamais d'habitude) : une petite situation de découverte (comme on dit !), un petit travail de groupe, j'évite "le frontal" et le tour est joué... J'ai une bonne note et on me fiche la paix pendant au moins quatre ans. Et pendant ces quatre ans, je fais CE QUE JE VEUX, c'est à dire une pédagogie beaucoup plus traditionnelle ! Je me dis que me "plier" au système deux heures tous les quatre ans ne prête pas à conséquence et me permet de sauver "les meubles" pour mes élèves   .
Je vais aller voir le lien que vous proposez et je vous dirai ce que j'en pense.
Devant le retard évident que prend la classe de ma fille, je viens de passer une petite commande à la Librairie des écoles. Pas donné mais bon, faut bien un peu avancer tout de même... A défaut de pouvoir sauver l'EN, je vais faire au mieux pour ma fille.
Et jeudi, je ne ferai pas grève, d'ailleurs ça ne m'est arrivé que deux fois dans toute ma carrière et il y a bien longtemps que cela ne m'est plus arrivé. Je déteste les grèves "fourre-tout" qui sont le plus souvent inutiles et qui ne contribuent qu'à nous desservir auprès du public qui a déjà bien tendance à nous classer dans la catégorie "bons à rien"!!!!!


Revenir en haut
              

MARIE LAURE


Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2010
Messages: 350
Localisation: REGION PARISIENNE
Féminin

Message Posté le : Mar 8 Fév - 13:40 (2011)    Sujet du message : De quoi avoir peur... Répondre en citant

Ah là, là !!! Je viens d'aller voir sur le lien que vous proposez Angèle. Un rêve cette école. Le chef d'établissement fait d'ailleurs le même constat d'échec sur l'enseignement public et propose des programmes solides. Je suis contente, j'ai vu qu'ils utilisaient les livres de la Librairie des écoles, ceux-là même que je viens de commander pour ma fille.
Ils proposent des parcours diversifiés à partir de la sixième, enfin du bon sens ! Comme vous dites, dommage que l'EN ne puisse pas s'inspirer de semblable modèle. Encore faudrait-il pour cela qu'ils acceptent de faire un constat d'échec...
Par contre, j'ai eu beau regarder, je n'ai pas trouvé l'emploi du temps que vous évoquez.


Revenir en haut
              

Angèle


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2008
Messages: 2 392
Localisation: Yvelines
Féminin

Message Posté le : Mar 8 Fév - 17:54 (2011)    Sujet du message : De quoi avoir peur... Répondre en citant

L'emploi du temps que j'évoque se trouve en collège:

http://scolaria.fr/scolaria-excellence/images/sixiemeclassique.jpg

Oui, je vous rejoints, on a failli craquer et y mettre notre fils pour la prochaine rentrée, MAIS ce n'est pas un institut catho( quite à payer, autant que ce soit catho, avec la messe, le caté, etc désolée si je choque), et deuxio > c'est hors de prix! le double d'une scolarité en pensionnat à Sées (Institut de la Croix des Vents) (et encore, je peux m'arranger avec une mère de famille habitant pas trop loin, c'est encore jouable, mais qu'est ce que c'est CHER!). Dernier hic > j'ai assez peur en fait que si notre fils commence le pensionnat en 6ème, qu'il en soit dégouté vers la 2nde (donc lycée), alors nous pensons pour le moment lui proposer le pensionnat vers la 4ème. Je dis bien "proposer" car je considère que cela doit venir de l'enfant. Le pensionnat n'est que la conséquence du choix de l'école, trop loin pour pouvoir le faire rentrer à la maison tous les soirs.
Ce qui m'énerve dans le cout de telles scolarités, ce n'est pas de payer pour avoir de bons professeurs, et un bon encadrement, cela je le conçois parfaitement, c'est que MES impots servent à payer l'EN et tout son fatras dont je ne veux plus. Je reve, encore une fois, d'avoir un "chèque scolaire", qui permettrait de vraiment choisir l'école où nous voulons mettre nos enfants. (mais on en a déjà parlé).

Bref, heureusement qu'il y a des livres corrects comme ceux de la Librairie des écoles, ou des cours par correspondance.....

Bon courage Marie Laure, et bravo pour votre "tricherie"! Je vous soutiens à 200% !!!!
_________________
Christus Vincit, Christus Regnat, Christus Imperat.


Revenir en haut
              

MARIE LAURE


Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2010
Messages: 350
Localisation: REGION PARISIENNE
Féminin

Message Posté le : Mar 8 Fév - 18:41 (2011)    Sujet du message : De quoi avoir peur... Répondre en citant

ça y est, j'ai vu l'emploi du temps. Pas de quoi fainéanter ! Mais pas de trous non plus qui donnent parfois des emplois du temps abracadabrants !
Effectivement, les tarifs sont assez élevés même si c'est justifié. En tout cas, je peux comprendre votre point de vue, à savoir que vous préférez un institut confessionnel et moins cher. La sixième me paraît aussi un peu tôt et effectivement, il faut que l'enfant soit volontaire et assez mûr pour accepter la séparation et le pensionnat.
Perso, j'aurais du mal (et ma fille aussi) car je suis très maman poule, trop peut-être...
Pour ce qui est du chèque scolaire, on en a déjà débattu mais je viens d'avoir connaissance d'un nouveau texte qui devrait être voté par l'assemblée et qui, de par ce fait, pourrait avoir une influence sur vos impôts ; je laisse le lien :
http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion3088.asp
Quand je vous disais récemment que les choses évoluaient très vite...


Revenir en haut
              

Angèle


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2008
Messages: 2 392
Localisation: Yvelines
Féminin

Message Posté le : Jeu 10 Fév - 13:55 (2011)    Sujet du message : De quoi avoir peur... Répondre en citant

en parlant d'école, de nouveau, nous sommes tentés par certains établissements pour notre fiston, qui va entrer en 6ème en septembre.
Nous avons déjà fait une démarche auprès du collège Bx Frassati, dans les Vosges, mais pour le moment....nous n'en avons pas vraiment les moyens (bilan financier hier soir avec mon époux....on risque trop de manger des patates....). Nous avons repenser au collège du Pecq St Dominique, mais là, ce sont les horaires et l'organisation qui pèchent....
Bref, de nouveau un casse tete.....on aurait pu s'y prendre plus tot, certes, mais le déclic a eu lieu dimanche matin en recevant une plaquette d'info sur Frassati....

Voilà, si certains ont un avis ou des idées sur la question, je prends!
_________________
Christus Vincit, Christus Regnat, Christus Imperat.


Revenir en haut
              

MARIE LAURE


Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2010
Messages: 350
Localisation: REGION PARISIENNE
Féminin

Message Posté le : Jeu 10 Fév - 18:48 (2011)    Sujet du message : De quoi avoir peur... Répondre en citant

Pas facile de trouver un établissement qui respecte à la fois ses convictions, une organisation matérielle et son portefeuille ! Et sur Paris, n'y aurait-il pas des écoles susceptibles de vous convenir ? Angèle, votre fils est dans quel type de structure scolaire à l'heure actuelle ? N'y-a-t il pas des écoles sous-contrat de qualité proches de votre domicile ?
Je suis agréablement surprise par la Librairie des écoles : j'ai envoyé ma commande par internet mardi en fin de matinée et j'avais tous les livres aujourd'hui qui m'attendaient dans ma boîte aux lettres ! A peine 48H00, le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est sérieux !!!! Ma fille va pouvoir travailler pendant les vacances et elle ne s'en plaint pas, au contraire !
Je discutais hier avec mon père sur le niveau de la classe de ma fille en CE2. J'aurais aimé qu'il me montre mes propres cahiers de CE2 afin de faire la comparaison mais ces deniers sont stockés en province. Par contre, mon père m'a sorti son propre cahier de CE2 (premier trimestre de l'année scolaire 1948/1949). Alors là, je me suis fait très mal ! Dès le premier trimestre, dictées au passé simple, passé composé, imparfait, présent et futur ! Des problèmes relevant des quatre opérations avec des grands nombres et des conversions. Une écriture impeccable et peu ou pas de ratures ! 
Et on continue à prétendre que le niveau monte. Je suis certaine que beaucoup d'enfants de 6 ème n'auraient pas le niveau aujourd'hui. Et qu'on n'aille pas me dire que c'est un cas particulier et peut-être privilégié. Mon père issu d'un milieu paysan avait fait son CP et CE1 en province, dans une classe unique (pas d'école maternelle) et il arrivait dans une grosse commune ouvrière de la région parisienne. Ce qu'il était capable de faire était sûrement dans la moyenne de ce que les enfants de sa génération étaient capables de faire. J'ai montré le cahier à mes collègues de CM aujourd'hui, elles étaient estomaquées ! Et pourtant, ce sont des filles sérieuses qui se donnent beaucoup de mal pour leurs classes. Leur première réaction, non dénuée de fondement, a quand même été de dire qu'à cette époque, on n'était pas non plus parasité par tout ce qui a été introduit dans les programmes comme l'informatique, la sécurité routière, le développement durable, les langues étrangères... Et j'ajouterais même les heures de piscine et de rollers où on passe plus de temps en trajets et à s'équiper qu'à profiter de l'activité !!!!


Revenir en haut
              

Angèle


Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2008
Messages: 2 392
Localisation: Yvelines
Féminin

Message Posté le : Ven 11 Fév - 12:53 (2011)    Sujet du message : De quoi avoir peur... Répondre en citant

Concernant mon fiston, il est actuellement dans un établissement catho sous contrat (et mon mari fait parti de l'APEL). Le collège n'est pas excellent, et ce qu'attend surtout mon fils, c'est avant tout une ambiance de travail, qu'il ne trouve pas actuellement. Il peut avancer, cravacher dur même, MAIS s'il a de bons professeurs et du CALME! Sinon, il vivote et s'ennuie.... C'est ce qu'il risque de se passer.
Alors je lui ai gentiment dit que pour le moment, ce ne serait pas possible en 6ème, mais pas impossible pour d'autres classes (sauf que mon mari craint, si on envisage par exemple une entrée en 4ème dans un tel établissement, qu'il n'est tout simplement PAS le niveau!), et j'ai rajouté qu'il devait se" battre" (c'est à dire travailler, peu importe l'ambiance), et faire de son mieux (en lui disant qu'en 6ème, il n'allait pas s'ennuyer!).

Sinon, pour le reste, je partage tout à fait votre avis. Et le pire, c'est que vos collègues de CM ne pourront rien, malgré toutes leurs bonnes volontés, car les programmes sont mal faits, et diminuent de qualité d'années en années. Comment voulez vous avancer et faire faire du bon travail à vos élèves quand la plupart N'ONT PAS vu des pans essentiels du programme(qui auraient du etre fait les années auparavant). Elles peuvent bien faire des dictées, mais les notes seront catastrophiques, et ensuite, les parents vont leur tomber sur le dos, puis la directrice, etc etc etc (parce que nous, en CE2 hors contrat, c'est ce qui s'est passé pour fiston > il a aligné les zéros en dictée pendant lonnnnnnngtemps! Mais on lui a dit de s'accrocher, et ça a payé! 12/20 à la fin et que des 15-20/20 l'année suivante! les efforts payent!). Et ce qui est valable pour les dictées l'est aussi pour tout le reste (conjugaison, maths, histoire!). Tout découle du CP, où on met en place la base (au cours Ste Anne, ou EPC, vous avez dès le CP des courtes dictées d'une phrase...et les 4 opérations sont vues dans leur principe de base)
Et je suis convaincue qu'on a, comme vous le dites, "parasité" les programmes par tout un tas de choses inutiles, au détriment de la base de la langue française!

Enfin, pour finir, et revenir sur le sujet de faire travailler en plus votre fille, je vous admire.
Car c'était aussi ce que je m'étais dit à la rentrée (pour notamment pour ma dernière en CE1).... et je ne réussis pas (en plus, qu'ont-ils vus? pas vus?).
Les enfants sont fatigués en semaine (c'est bruyant, et ils ont le cerveau en bouillie!), et quand les vacances arrivent, ils n'aspirent qu'au repos.....Je voulais faire progresser ma dernière en écriture, et dans d'autres petits points (ex: lire l'heure, et pleins d'autres petits points de programme, en français ou en maths), j'aurais voulu aussi faire progresser ma CE2, mais voilà.....je suis comme les enfants, et quand arrivent les vacances, je relâche la pression (plus de trajets!), et j'aspire à la tranquillité. Bref, je ne vois qu'une solution > leur acheter les "Cahiers du Jour, cahiers du Soir", de leur niveau respectifs, et les faire travailler un peu en avril, et le reste aux grandes vacances.
Je n'ose meme pas regarder les fascicules du Cours Ste Anne, niveau CE2....sinon c'est à pleurer de voir un tel gachis....
Quand à mon grand garçon, il rêve de retourner voir l'enseignante qui lui faisait bosser les maths et le français pour avoir ENFIN des exercices de maths ardus, et des dictées!
Voilà pour chez nous.
_________________
Christus Vincit, Christus Regnat, Christus Imperat.


Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 17:20 (2016)    Sujet du message : De quoi avoir peur...

Revenir en haut
              

   Forum de la Famille Catholique Index du Forum .::. Education catholique & instruction scolaire
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.