Ce forum s'adresse avant toute chose aux familles de confession catholique romaine. Il se veut être un espace d'entraide, de conseils, de soutien et d'amitiés pour toutes les familles qui veulent éduquer et instruire leurs enfants dans la vraie foi.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Mariage des prêtres.
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Forum de la Famille Catholique Index du Forum  .::. Index  .::. De tout et de rien

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Mardyck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2008
Messages: 2 676
Localisation: Allier
Masculin

Message Posté le : Lun 11 Jan - 08:25 (2010)    Sujet du message : Mariage des prêtres. Répondre en citant

Mariage des prêtres :



"Pour remédier à la pénurie de prêtres, certains aujourd’hui, et même des évêques, croient bien faire que de proposer l’ordination d’hommes mariés, et de s’autoriser pour cela de l’exemple des Eglises d’Orient. Mais ce faisant, ils semblent oublier que la discipline du sacrement de l’ a toujours impliqué la continence...

En effet, comme cela est encore visible aujourd’hui dans les Eglises d’Orient ne suivant pas le rite latin où, s’il est possible d’ordonner prêtres des hommes mariés, il est par contre impossible qu’un prêtre se marie… Et pourquoi est-il impossible qu’un prêtre se marie ? Parce que la réception du sacrement de l’Ordre l’a voué de façon définitive à la continence absolue, expression du don total de soi au Seigneur et au service de son Eglise... Un autre reliquat de la discipline originelle du célibat en ces Eglises d’Orient est que peuvent accéder à l’épiscopat seuls des prêtres célibataires … Soit dit entre parenthèses : c’est parce que ces Eglises ont perdu la communion avec Rome, même si aujourd’hui plusieurs l’ont retrouvée, qu’elles ont aussi perdu le moyen de se garder parfaitement dans la Volonté du Seigneur…

Mais chez nous aussi, nous trouvons trace de la tradition originelle de la continence attachée au sacrement de l’Ordre, non seulement dans la règle du célibat toujours en vigueur, mais encore en ce que lorsqu’un homme marié est ordonné diacre, obligation lui est imposée de ne pas se remarier s’il devient veuf… S’est-on jamais demandé pourquoi un diacre devenu veuf ne peut pas se remarier ? Eh bien, là encore, parce que la consécration au service de l’autel le voue à la continence perpétuelle… Mais où voit-on aujourd’hui signifiée aux futurs diacres mariés la raison de la promesse qu’il leur est demandé de faire de ne pas se remarier si jamais ils deviennent veufs ? Il apparaît ainsi que même dans l’Eglise latine la sainte Tradition – et donc l’intelligence authentique – de ce qu’est le service du Seigneur, se perd…

Lorsque le jésuite Petitjean arriva en 1862 au Japon après trois siècles d’atroces persécutions ayant décimé du XVIème au XIXème siècle l’Eglise fondée par St François-Xavier, la faisant passer de deux millions de membres à plus rien officiellement, il découvrit quelques survivants qui, pour s’assurer de sa légitimité de prêtre, savaient devoir lui poser trois questions : Etes-vous sous la direction du Pape de Rome ? Avez-vous une dévotion spéciale pour la Mère du Christ ? Et enfin : Etes-vous célibataire ? Célibataire ! Voilà un des critères qui manifestait à leurs yeux la nature divine de l’Eglise à laquelle ces Saints voulaient toujours appartenir !

La continence volontaire n’est pas à mesure humaine : «Tous ne comprennent pas ce langage» dit Jésus, mais elle est un don de Dieu (Mt 19.11). Un don de Dieu qui manifeste que Dieu existe et qu’Il est Amour et que nous sommes appelés à une vie nouvelle, évangélique. En effet, par sa libre et joyeuse consécration dans la continence, …
"
_________________
"Je porte une croix ? Deo gratias !"

Pourquoi la Tradition Catholique ? Pour ça !


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Lun 11 Jan - 08:25 (2010)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

levergero


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2011
Messages: 46
Localisation: île de France
Masculin

Message Posté le : Ven 16 Sep - 15:43 (2011)    Sujet du message : Mariage des prêtres. Répondre en citant

Je reviens sur le sujet qui énerve certain(e)s car les arguments utilisés par eux ne sont pas très solides la plupart du temps du fait qu' ils ne résultent que d'une idéologie vraiment dépassée.

Un prêtre de 70 ans et de Loire-Atlantique vient d'être interdit d'exercice pour concubinage depuis onze ans.

Lui et sa compagne sont passés à la TV tout récemment. Ils disaient leur bonheur d'être ensemble et envisageaient de se marier.

Le prêtre a préféré garder sa compagne plutôt que de continuer son sacerdoce qu'il exerçait depuis des dizaines d'années, comme lui demandait son évêque. Ses paroissiens -à part un tout petit nombre- s'accommodaient très bien de sa vie un peu "hors norme" car publique (et non pas cachée comme pour beaucoup de ses confrères).

Je vais peut être me faire "remonter les bretelles" mais je persiste à penser que l'Eglise de Rome sera contrainte, dans quelques années, à mettre de "l'eau dans son vin" sur ce sujet sensible.


Revenir en haut
              

Laurent
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2008
Messages: 421
Localisation: Blois
Masculin

Message Posté le : Ven 16 Sep - 19:58 (2011)    Sujet du message : Mariage des prêtres. Répondre en citant

Petit scénario : vous êtres prêtre, le soir votre téléphone sonne, une paroissienne meurt. Il faut lui donner les derniers sacrements, l'accompagner jusqu'au bout. Le lendemain matin il y a les confessions à assurer, le catéchisme à superviser, une messe à célébrer comme toutes les semaines et même trois le dimanche. Il y a les malades à visiter, l’aumônerie de l'école, l'étude de la doctrine pour enseigner les fidèles. Les mariages, les baptêmes et le premières communions à préparer. Puis les enterrements, trop nombreux.

Au milieu de tout ça ? Votre fils qu'il faut amener à l'école, lui faire faire ses devoirs. Il y a le match de foot, le spectacle de fin d'année, les courses pour la rentrée et l'histoire du soir avant d'aller dormir...

Quel pauvre prêtre ! Quel pauvre père ! Quel pauvre enfant et quels pauvres fidèles !

Quels questions dans la tête d'un père Kolbe au moment de se sacrifier pour prendre la place d'un père de famille et soulager l'âme de neuf autres. Imaginons le père Kolbe père de famille ? Imaginez la douleur à ajouter au sacrifice lorsqu'il faut penser ne plus revoir sa femme et ses enfants ! D'ailleurs, moralement, un père de famille a t-il le droit de commettre un tel sacrifice ?

Le célibat du prêtre, c'est le don entier du prêtre à Dieu. Il se fait sans compter les heures, les douleurs et les sacrifices. Comment réaliser son voeu de pauvreté lorsqu'on est père de famille ? Comment réaliser celui d'obéissance lorsqu'on peut vous demander du jour au lendemain de quitter votre pays pour évangéliser d'autres continents ? Alors, quid de votre famille ?

L'Eglise n'a pas besoin de prêtres au rabais, elle a besoin de saints qui renoueront avec le sens du sacerdoce. Lorsque ces prêtres auront saisi la force de la vérité et son impact sur les âmes, elle ne la cachera plus derrière des discours "droitdel'hommistes" à la limite du marxisme. Ce sont les saints qui ont fait la chrétienté, ni les tièdes, ni pusillanimes.
_________________
Mgr de Ségur "La religion est la connaissance, l'amour et le service de Dieu. C'est la science et la pratique du bien"


Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

levergero


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2011
Messages: 46
Localisation: île de France
Masculin

Message Posté le : Sam 17 Sep - 08:51 (2011)    Sujet du message : Mariage des prêtres. Répondre en citant

Oui, là vous faite un tableau "idyllique" (si je puis dire) de l'emploi du temps d'un prêtre débordé par l'exercice de son sacerdoce.


Moi, j'en ai connu plusieurs tant dans la campagne bretonne qu'en ville. Ce n'était pas du tout ça et je peux vous dire qu'ils avaient du temps pour leur vie personnelle.


J'ai connu aussi des cadres supérieurs et dirigeants d'entreprises, qui avaient un emploi du temps bien plus absorbant que votre prêtre débordé, et pourtant pères de famille nombreuses. Eh bien, ils arrivaient parfaitement à concilier vies professionnelle et privée.


J'ai connu aussi quelques pasteurs protestants mariés et père de famille, exerçant parfaitement leur sacerdoce et menant une vie familiale exemplaire en même temps.


Je sais bien, c'est ce qu'on raconte habituellement dans la mouvance catholique romaine pour tenter de justifier le célibat des prêtres, qui n'a commencé -je vous le rappelle- qu'à partir du Xème siècle. Quelle vie menaient donc les prêtres entre le Premier et le dixième siècle ? Et les disciples de Jésus dont la plupart avaient femme et enfants ?


Revenir en haut
              

Laurent
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2008
Messages: 421
Localisation: Blois
Masculin

Message Posté le : Sam 17 Sep - 20:03 (2011)    Sujet du message : Mariage des prêtres. Répondre en citant

Il n'y a rien d’exagérer dans ce tableau, le prêtre qui m'a baptisé, celui qui m'a confessé pour la première fois et d'autres prêtres qui font plus d'une heure et demi de route pour nous dire la messe chaque dimanche vivent cette vie. Lorsque vous allez dans leurs prieurés, ils prient, ils étudient, ils confessent et ils disent la messe. Il est vrai, ils ont aussi un temps pour manger, un autre pour se reposer et d'autres où ils ne se privent pas d'une distraction.

Je vous l'accorde, ces faits tranchent avec la vision qu'on peut avoir de ces curés de paroisse qui comme à Mâcon exigent un dimanche de repos toutes les trois semaines (ils sont trois prêtres à se relayer) et ne disent (je crois) pas plus d'une messe le dimanche. Il y a aussi ce curé qui à la mort de mon jeune beau-frère indiquait à mon beau-père qu'il ne fallait pas le déranger aussi tard, qu'il avait fini sa journée et que mon beau-frère n'avait pas besoin de messe d'enterrement. Il a fallu que l'actuel évêque de Bayonne (mgr Aillet) se propose de faire 100kms pendant ses vacances pour célébrer l'office.

Ces prêtres héroïques ne les confondez avec ces présidents d'assemblées de fidèles qui nient absolument tout de la doctrine catholique, à commencer par la présence réelle et parfois la résurrection.

Des cadres ? J'en connais très peu qu'on appelle en pleine nuit. Les cadres lorsqu'ils rentrent le soir ne sont plus cadres, encore moins le week-end (sauf cas exceptionnel). Le prêtre est prêtre nuit et jour, et comme le dit la formule, il est "prêtre pour l'éternité". Un sacerdoce chez les protestants ? Si il existe, il n'est en rien comparable à celui du prêtre, prêtre selon l'ordre de Melchisédech bien sûr.

Le célibat des prêtres n'est pas apparu au X siècle, mais a été rendu obligatoire dans l'Eglise latine à partir de cette date même si il était déjà proposé au concile de Nicée. Le célibat des moines Égyptiens au premier siécle, celui de saint Laurent et d'autres saints dans les siècles suivant s'est imposé de lui même depuis mille ans maintenant. Et vous me parlez des disciples de Jésus qui avaient des enfants, mais je suis moi même un disciple du Christ et j'ai des enfants, je ne vois pas où est le soucis ?
_________________
Mgr de Ségur "La religion est la connaissance, l'amour et le service de Dieu. C'est la science et la pratique du bien"


Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

levergero


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2011
Messages: 46
Localisation: île de France
Masculin

Message Posté le : Mar 4 Oct - 10:33 (2011)    Sujet du message : Mariage des prêtres. Répondre en citant

Je vois que vous êtes localisé à Blois.


Il m'arrive de faire un petit séjour de temps en temps au manoir de Bel Air (un hôtel) à St-Dyé-sur-Loire, proche de Blois, village dans lequel il y a une église d'une taille disproportionnée (très grande) à celle de ce village. Elle est toujours vide ou fermée. J'ai demandé aux villageois qui habitent sur la place de l'église où l'on peut contacter le curé. Aucun n'a su me le dire...Sans doute ce curé a-t-il la charge de plusieurs paroisses et ne vient-il ici qu'occasionnellement ? Que fait-il de ses journées pour que personne ne semble le connaître ?


C'est un village qui parait triste, traversé de part en part par une route poussiéreuse à grande circulation. Par contre, coté fleuve, la paysage est bien beau.


Revenir en haut
              

Laurent
Nouveau membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2008
Messages: 421
Localisation: Blois
Masculin

Message Posté le : Mar 4 Oct - 11:19 (2011)    Sujet du message : Mariage des prêtres. Répondre en citant

Oui, je connais St-Dyé, j'y ai fait un chantier il y a deux ans en bord de Loire. J'ai eu la même impression que vous.

Concernant le curé, je ne le connais pas. Lorsque j'habitais le Pas-de-Calais, le curé de mon village qui avait plusieurs autres clochers (4 en tout, dont deux dans la même ville) sous son autorité prenait quand même la peine de dire la messe dans chacun d'entre eux chaque dimanche, ce que n'a pas fait son successeur. J'avais 7 ou 8 ans quand j'allais au catéchisme et que j'assistais à la messe le dimanche, je n'étais pas baptisé. Lorsque j'ai eu 17 ou 18 ans et que j'ai voulu demander le baptême à nouveau, je n'ai pas voulu avoir le catéchisme enseigné par des laïcs et je voulais la messe le dimanche, pas des ADAP. J'ai donc fait appelle à une communauté traditionaliste à 25 minutes de chez moi. J'ai ensuite déménagé à Blois et j'ai poursuivi le catéchisme jusqu'au baptême avec la FSSPX.

J'ai étais quelques fois le dimanche à la cathédrale de Blois, pour une raison ou pour une autre. On vous annonce qu'il n'y a pas de messe le dimanche dans les 3/4 des églises du diocèse, mais vous avez trois prêtres qui concélèbrent au même autel. Je pense qu'à partir du moment où les prêtres ne croient plus à la grâce des sacrements, ils ne comprennent plus le besoin des fidèles d'en bénéficier.
_________________
Mgr de Ségur "La religion est la connaissance, l'amour et le service de Dieu. C'est la science et la pratique du bien"


Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

anne75


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2010
Messages: 18
Localisation: 75

Message Posté le : Ven 4 Nov - 15:02 (2011)    Sujet du message : Mariage des prêtres. Répondre en citant

Bonjour,

Il me semble que l'argument selon lequel un prêtre ne peut avoir ni femme ni enfant en raison de son emploi du temps n'est pas pertinent. En effet, comme cela a été dit plus haut, bon nombre de "civils" ont des vies surement aussi occupées que le prêtre suractif que vous citez en exemple.
Et la question consistant à se demander si la qualité de l'éducation est fonction de l'activité professionnelle des parents relève d'un autre débats et dépasse le clivage ecclésiastes / profanes.

D'autre part vous conviendrez que l'unilatéralité du dévouement des prêtres envers Dieu n'est aucunement remise en cause par la compassion et l'altruisme dont ils font preuve en allant voir les malades, en administrant le catéchisme, en célébrant la messe etc. Si vous convenez que c'est bien pour le salut des personnes concernées que le prêtre célèbre Dieu, alors vous conviendrez que porter de l'attention à un enfant ou à une femme peut tout autant se faire à travers le prisme de l'amour de Dieu.

Je pense que la question latente et qui constitue le fond du problème est la question des rapports sexuels et de leur éventuelle incompatibilité avec le service de Dieu.
Premièrement, il est difficilement concevable que ce type de rapport soit concrètement une entrave aux différentes activités des prêtres. Si vous pensez que cela leur laissera moins de temps pour s'acquitter de leurs obligations, je vous répondrais, de même que précédemment, que de très nombreux hommes très occupés (cadres, hommes d'affaires ou autres) arrivent à concilier vie professionnelle et mariage.
La vraie question relève de l'acceptabilité morale, question qui pourrait se résumer de la sorte : les rapports sexuels constituent-ils une altération morale de l'amour de Dieu ? Je pense que ce n'est pas le cas.

Il me semble que c'est plus l'image d'un guide "pur" qui veut être conservée, dans le but d'assurer la confiance des catholiques en un "homme 100% spirituel". Cependant je crois que nous vivons à une époque où les populations sont en proies à des doutes multiples, et les personnes envers lesquelles nous nous tournons et en qui nous plaçons notre confiance gagneraient à garder une dimension humaine qui ne saurait que nous rapprocher d'eux.
Évidemment, cela implique l'acceptation de caractères humains jusque là absents chez le "prêtre modèle" tels que l'amour pour une femme.

S'il est clair que la modernisation de l'église doit se faire dans le respect des valeurs morales qu'elle représente, l'utiliser avec sagesse permettrait d'adapter l'enseignement de Dieu afin de le rendre plus pertinent d'une part envers les nouveaux types de populations, plus pertinent d'autre part dans un monde incertain dans lequel les gens ont besoins d'un refuge.


Revenir en haut
              

Petitsuisse


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2009
Messages: 148
Localisation: Suisse
Masculin

Message Posté le : Lun 14 Nov - 19:38 (2011)    Sujet du message : Mariage des prêtres. Répondre en citant

Chère Anne, je trouve l'argument d'emploi du temps au contraire tout à fait acceptable. Père de 4 jeunes enfants, je ne vois pas bien quand je pourrai préparer mon sermon et dire une messe quotidienne + bréviaire ! Mais au delà de ça. C'est la dimension surnaturelle qui prévaut. Dans une famille, nous sommes dans le monde, le prêtre lui est tout à Dieu. Sa vie intérieure le sanctifie tandis que nous avons aussi d'autres contraintes prof et familliales. Le prêtre en est libéré et peut être davantage à Dieu. Cf les magnifiques pages de St Paul sur la primauté du célibat sacerdotal. Exempt de ces contraintes temporelle il peut mieux guider les âmes à Dieu.

Revenir en haut
              

anne75


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2010
Messages: 18
Localisation: 75

Message Posté le : Lun 14 Nov - 22:45 (2011)    Sujet du message : Mariage des prêtres. Répondre en citant

Je serais très contente de pouvoir lire St Paul à ce sujet. Auriez vous une référence particulière de texte que je puisse cherche ?

Revenir en haut
              

Petitsuisse


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2009
Messages: 148
Localisation: Suisse
Masculin

Message Posté le : Mar 15 Nov - 10:45 (2011)    Sujet du message : Mariage des prêtres. Répondre en citant

(1 Co 7,1,7, 8, 32-34) voici !

Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 19:21 (2016)    Sujet du message : Mariage des prêtres.

Revenir en haut
              

   Forum de la Famille Catholique Index du Forum .::. De tout et de rien
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.