Ce forum s'adresse avant toute chose aux familles de confession catholique romaine. Il se veut être un espace d'entraide, de conseils, de soutien et d'amitiés pour toutes les familles qui veulent éduquer et instruire leurs enfants dans la vraie foi.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

un prisonnier a-til le droit de tuer une sentinelle ?
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Forum de la Famille Catholique Index du Forum  .::. Index  .::. De tout et de rien
Aller à la page: <  1, 2
Sujet précédent .::. Sujet suivant  

un prisonnier a-til le droit moral de tuer une sentinelle pour s'évader ?
oui, ou est le problème ?
20%
 20%  [ 3 ]
non , tu ne tueras point
60%
 60%  [ 9 ]
ça dépend si le prisonnier est coupable ou non
0%
 0%  [ 0 ]
ça dépend si la patrie du sentinelle est dans son bon droit
6%
 6%  [ 1 ]
autre
6%
 6%  [ 1 ]
sincèrement, je m'en tape
6%
 6%  [ 1 ]
Total des votes : 15

Auteur Message
Mardyck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2008
Messages: 2 676
Localisation: Allier
Masculin

Message Posté le : Jeu 16 Oct - 15:41 (2008)    Sujet du message : un prisonnier a-til le droit de tuer une sentinelle ? Répondre en citant


_________________
"Je porte une croix ? Deo gratias !"

Pourquoi la Tradition Catholique ? Pour ça !


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Jeu 16 Oct - 15:41 (2008)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Pater familias


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2008
Messages: 340
Localisation: Pré carré capétien
Masculin

Message Posté le : Jeu 16 Oct - 16:02 (2008)    Sujet du message : un prisonnier a-til le droit de tuer une sentinelle ? Répondre en citant

Mardyck a écrit:

Je pense que vous avez raison Pater Familias (je n'avais pas lu que le prisonnier est obligatoirement un prêtre), à une nuance près cependant : si le prêtre détient des informations vitales et qu'on risque de le faire parler et que par le fait il risque de mettre son réseau en danger ou de risquer de faire perdre la guerre à son camp. Sinon, en effet, il peut exercer son apostolat auprès des prisonniers se serait, me semble-t-il, même son devoir.

Mais donc ma question finale reste d'actualité : où est l'intérêt de cette question ?

Je ne comprends pas l'histoire de "réseau". Un aumônier militaire n'est pas censé connaitre des secrets militaires décisif. Sinon ça fait penser un peu à la "résistance" et ça sous-entends que le prêtre ne combat pas dans une armée régulière et à ce titre c'est lui-même qui doit être exécuté comme criminel de droit commun et son évasion et encore plus l'assassinat de ses gardiens n'ont aucune légitimité ni aucune excuse.
La question est vraiment intéressante, ça c'est du débat comme je l'aime.
_________________
TIMEO DANAOS ET DONA FERENTES


Revenir en haut
            MSN   

Sobieski


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2008
Messages: 685
Localisation: France
Masculin

Message Posté le : Jeu 16 Oct - 17:26 (2008)    Sujet du message : un prisonnier a-til le droit de tuer une sentinelle ? Répondre en citant

Mireille a écrit:
si tous les catholiques qui avaient commis un péché mortel dans leur vie étaient en enfer, cela ferait du monde !!! Et des saints canonisés en moins ( Saint Augustin , Saint jacques l'ermite, Saint Angèle de Foligno , Saint Paul ( encore que...), Saint Pierre , Sainte marie-Madeleine, etc) Mort de Rire

Dieu merci, il y a la confession, sinon nous serions tous condamnés, et moi le premier.
Heureusement, nous avons un Dieu d'amour qui est mort pour nous racheter sur la croix et sans qui nous ne serions que des ames perdues
_________________
J'aime l'oignon quand il est bon !


Revenir en haut
              

Maxime


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 1 114
Localisation: Partout en France en ce moment!
Masculin

Message Posté le : Dim 26 Oct - 23:05 (2008)    Sujet du message : un prisonnier a-til le droit de tuer une sentinelle ? Répondre en citant

 
Citation :
 J'ai voté oui, car cette question est posée avec un exemple en tant de guerre. Le premier devoir d'un soldat prisonnier est de s'évader, la sentinelle est un soldat ennemi. Donc pas de différence si ce soldat ennemi est sentinelle pour nous empêcher de sortir d'une prison, de rentrer dans une base ou si il est en face dans un champ de bataille.

En fait le devoir d'un soldat prisonnier est de contraindre l'ennemi à affecter le plus grand nombre possible de gardiens la ou il est prisonnier, afin que celui-ci ait le moins de troupes disponible pour le combat, et pas nécessairement de s'évader.




 
Citation :
 Mais peut-être qu'il peut recevoir la confession de gardien, lui donner les derniers sacrements puis lui loger une balle dans la tête...
Au nom de quoi?


 
Citation :
 
Je pense que vous avez raison Pater Familias (je n'avais pas lu que le prisonnier est obligatoirement un prêtre), à une nuance près cependant : si le prêtre détient des informations vitales et qu'on risque de le faire parler et que par le fait il risque de mettre son réseau en danger ou de risquer de faire perdre la guerre à son camp. Sinon, en effet, il peut exercer son apostolat auprès des prisonniers se serait, me semble-t-il, même son devoir.

Si un prêtre, ou n'importe qui d'ailleurs, risque de livrer des informations qui peuvent se révéler dangereuses pour la vie de ses camarades il est autorisé à se suicider, car il le fait pour sauver autrui.


 
Citation :
 Le premier devoir d'un prisonnier de guerre est de s'évader, tuer une sentinelle est un acte de guerre au même titre qu'être sur le champ de bataille. Il n'y a donc pas de problème pour qu'un soldat en tue un autre en cherchant à s'évader ou alors votre théologien condamne tous les catholiques qui remplissent leur devoir patriotique, avec des raisonnements comme celui-là il y a longtemps que nous parlerions allemand en saluant je ne sait qui en levant le bras droit.

Perspective déroutante. Mais outre le fait que je en vois pas en quoi les patriotes français, et encore moins les prisonniers de guerre s'étant évadés de prison en tuant une sentinelle, ont changé le cour de la guerre, cette position théologique me semble en effet bien étrange et assez contradictoire avec les positions de l'Église et des catholiques à travers l'histoire. La première phrase est aussi surprenante, je ne vois pas au nom de quoi la morale autorise un prisonnier de droit commun coupable à s'évader.


 
Citation :
 Je ne comprends pas l'histoire de "réseau". Un aumônier militaire n'est pas censé connaitre des secrets militaires décisif. Sinon ça fait penser un peu à la "résistance" et ça sous-entends que le prêtre ne combat pas dans une armée régulière et à ce titre c'est lui-même qui doit être exécuté comme criminel de droit commun et son évasion et encore plus l'assassinat de ses gardiens n'ont aucune légitimité ni aucune excuse.
La question est vraiment intéressante, ça c'est du débat comme je l'aime.

Tout réseau clandestin n'est pas forcement une organisation combattant pour de mauvaises valeurs , pas besoin d'être dans une armée dite régulière pour être un combattant légitme, mais peut-être que les bleus étaient-ils finalement dans leur bon droit en noyant les blancs...
C'est en effet un débat interessant, mais pour le moment les réponses sont du grand n'importe quoi.
_________________
"Souffir plutot que mourir, telle est la devise des hommes."
Jean de La Fontaine


Revenir en haut
              

Mardyck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2008
Messages: 2 676
Localisation: Allier
Masculin

Message Posté le : Lun 27 Oct - 00:14 (2008)    Sujet du message : un prisonnier a-til le droit de tuer une sentinelle ? Répondre en citant

Maxime a écrit:
 
Citation :
 Le premier devoir d'un prisonnier de guerre est de s'évader, tuer une sentinelle est un acte de guerre au même titre qu'être sur le champ de bataille. Il n'y a donc pas de problème pour qu'un soldat en tue un autre en cherchant à s'évader ou alors votre théologien condamne tous les catholiques qui remplissent leur devoir patriotique, avec des raisonnements comme celui-là il y a longtemps que nous parlerions allemand en saluant je ne sait qui en levant le bras droit.

Perspective déroutante. Mais outre le fait que je en vois pas en quoi les patriotes français, et encore moins les prisonniers de guerre s'étant évadés de prison en tuant une sentinelle, ont changé le cour de la guerre, cette position théologique me semble en effet bien étrange et assez contradictoire avec les positions de l'Église et des catholiques à travers l'histoire. La première phrase est aussi surprenante, je ne vois pas au nom de quoi la morale autorise un prisonnier de droit commun coupable à s'évader.

Voyons Maxime lisez-moi bien, je parle d'un prisonnier de guerre et non d'un criminel de droit commun.

Et puis nombre de grands soldats se sont évadés au cours de conflit et on contribué à la victoire (l'exemple le plus éclatant étant celui du capitaine René Fonck -du moins pour ma mémoire-) ; mais je dois dire que vous avez sans doute mal compris ma phrase, car je ne parlais pas spécifiquement des prisonniers qui veulent s'évader, mais des catholiques qui doivent tuer de sang froid au nom de leur devoir (car s'évader est un devoir pour tout soldat).

Mais, mon cher, êtes vous sur que l'Eglise autorise le suicide dans le cas où l'on possède des informations stratégiques susceptibles d'être révélé à l'ennemi sous la torture. Cela est-ce vraiment considéré comme un sacrifice par l'Eglise ? C'est intéressant, auriez-vous une source ?
_________________
"Je porte une croix ? Deo gratias !"

Pourquoi la Tradition Catholique ? Pour ça !


Revenir en haut
              

Maxime


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 1 114
Localisation: Partout en France en ce moment!
Masculin

Message Posté le : Lun 27 Oct - 00:23 (2008)    Sujet du message : un prisonnier a-til le droit de tuer une sentinelle ? Répondre en citant

Je faisais référence à ceci très chér Mardyck, non pas à l'une de vos phrases.


 
Citation :
 Rappelons d’abord le principe admis par tous les théologiens : « Un accusé, même coupable, peut, avant comme après sa condamnation, s’évader de prison. » Si cela vaut pour un prisonnier, enfermé à cause d’un délit de droit commun, il l’est à plus forte raison du soldat prisonnier à qui s’applique la règle rappelée par saint Alphonse (Theologia moralis IV, 280) que la fuite est toujours permise à tout prisonnier, coupable ou innocent, « modo illi carcer non sit assignatus ad pœnam, sed ad custodiam », ce qui est bien le cas d’un prisonnier de guerre.



 
Citation :
 Et puis nombre de grands soldats se sont évadés au cours de conflit et on contribué à la victoire (l'exemple le plus éclatant étant celui du capitaine René Fonck -du moins pour ma mémoire-)

Nombre? A bon, l'évasion est quand même un fait très très rare, bien qu' héroïque. Je pense, pour ma part, que le plus illustre évadé français est le général Giraud.



 
Citation :
 Mais, mon cher, êtes vous sur que l'Eglise autorise le suicide dans le cas où l'on possède des informations stratégiques susceptibles d'être révélé à l'ennemi sous la torture. Cela est-ce vraiment considéré comme un sacrifice par l'Eglise ? C'est intéressant, auriez-vous une source ?

Ma source: un prêtre de la FSSPX.
_________________
"Souffir plutot que mourir, telle est la devise des hommes."
Jean de La Fontaine


Revenir en haut
              

Mardyck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2008
Messages: 2 676
Localisation: Allier
Masculin

Message Posté le : Lun 27 Oct - 00:34 (2008)    Sujet du message : un prisonnier a-til le droit de tuer une sentinelle ? Répondre en citant

Maxime a écrit:
Je faisais référence à ceci très chér Mardyck, non pas à l'une de vos phrases.

Je me disais aussi, mais c'est une de mes phrases que vous citiez en encadré. Nous sommes donc d'accord.


 

Maxime a écrit:
Citation :
 Et puis nombre de grands soldats se sont évadés au cours de conflit et on contribué à la victoire (l'exemple le plus éclatant étant celui du capitaine René Fonck -du moins pour ma mémoire-)

Nombre? A bon, l'évasion est quand même un fait très très rare, bien qu' héroïque. Je pense, pour ma part, que le plus illustre évadé français est le général Giraud.

Il s'est même évadé trois fois. Je pensais à lui mais j'avais un doute sur son nom (c'est qu'il est tard ) et de plus il n'a pas tué de sentinelle pour devoir s'évader lui.
 
Maxime a écrit:
Citation :
 Mais, mon cher, êtes vous sur que l'Eglise autorise le suicide dans le cas où l'on possède des informations stratégiques susceptibles d'être révélé à l'ennemi sous la torture. Cela est-ce vraiment considéré comme un sacrifice par l'Eglise ? C'est intéressant, auriez-vous une source ?

Ma source: un prêtre de la FSSPX.

C'est un peu court , vous pourriez lui demander des références, s'il vous plait, cela m'intéresse.
_________________
"Je porte une croix ? Deo gratias !"

Pourquoi la Tradition Catholique ? Pour ça !


Revenir en haut
              

Pater familias


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2008
Messages: 340
Localisation: Pré carré capétien
Masculin

Message Posté le : Lun 27 Oct - 11:58 (2008)    Sujet du message : un prisonnier a-til le droit de tuer une sentinelle ? Répondre en citant

oui, j'aimerais aussi voir les sources.
_________________
TIMEO DANAOS ET DONA FERENTES


Revenir en haut
            MSN   

Maxime


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 1 114
Localisation: Partout en France en ce moment!
Masculin

Message Posté le : Mar 28 Oct - 22:39 (2008)    Sujet du message : un prisonnier a-til le droit de tuer une sentinelle ? Répondre en citant

Attendez messieux je me concentre... Rien, la télépathie ne marche pas...
Je crains fort que mes pouvoir psychiques ne fonctionnent guère à 500km de distance.

Je suis fort aise de constater que, comme moi, l'idée que l'Église puisse admettre qu'un coquin mis en geôle puisse s'évader sans que la moral y trouve à redire vous laisse perplexe.
_________________
"Souffir plutot que mourir, telle est la devise des hommes."
Jean de La Fontaine


Revenir en haut
              

Mardyck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2008
Messages: 2 676
Localisation: Allier
Masculin

Message Posté le : Mar 28 Oct - 23:26 (2008)    Sujet du message : un prisonnier a-til le droit de tuer une sentinelle ? Répondre en citant

Maxime a écrit:
Attendez messieux je me concentre... Rien, la télépathie ne marche pas...
Je crains fort que mes pouvoir psychiques ne fonctionnent guère à 500km de distance.


Quel chance ami Maxime, l'on vient juste d'inventer un tout nouvel appareil pour qui les distances ne comptent pas.

On appelle ça un téléphone, et il n'y a même pas besoin de crier pour se faire entendre. Magique non ?

_________________
"Je porte une croix ? Deo gratias !"

Pourquoi la Tradition Catholique ? Pour ça !


Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 11:32 (2017)    Sujet du message : un prisonnier a-til le droit de tuer une sentinelle ?

Revenir en haut
              

   Forum de la Famille Catholique Index du Forum .::. De tout et de rien
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 2 sur 2
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.