Ce forum s'adresse avant toute chose aux familles de confession catholique romaine. Il se veut être un espace d'entraide, de conseils, de soutien et d'amitiés pour toutes les familles qui veulent éduquer et instruire leurs enfants dans la vraie foi.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Le don d'organe
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Forum de la Famille Catholique Index du Forum  .::. Index  .::. De tout et de rien
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Sujet précédent .::. Sujet suivant  

Le don d'organe vous pose-t-il un problème?
Oui! (lequel?)
28%
 28%  [ 4 ]
Non, cela permet de sauvez des vies.
57%
 57%  [ 8 ]
Je ne sais pas trop, la manipulation organique me gêne mais les résultats sont là...
7%
 7%  [ 1 ]
Je ne sais pas, j'attend de voir ce que va dire Maxime pour me faire une opinion, il est si intelligent!
7%
 7%  [ 1 ]
Total des votes : 14

Auteur Message
Mardyck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2008
Messages: 2 676
Localisation: Allier
Masculin

Message Posté le : Jeu 18 Sep - 15:38 (2008)    Sujet du message : Le don d'organe Répondre en citant

En effet, mais mon propos et mon opposition ne vient pas du fait que l'on soit mort ou non pour qu'il y ait "donation" d'un organe. Mais bel et bien du fait que les organes ne sont pas des pièces de rechange. Mon opposition concerne donc également les reins.
_________________
"Je porte une croix ? Deo gratias !"

Pourquoi la Tradition Catholique ? Pour ça !


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Jeu 18 Sep - 15:38 (2008)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Hahasiah


Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2008
Messages: 1 375
Masculin
Avertissement :: Avertissement

Message Posté le : Jeu 18 Sep - 16:34 (2008)    Sujet du message : Le don d'organe Répondre en citant



La petite affaire d'un ami à moi. Son interview par Banlieue S'exprime ici : http://www.dailymotion.com/video/xw753_eliane-kabile_news


Revenir en haut
              

Rita


Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2008
Messages: 3 121
Localisation: Allier

Message Posté le : Ven 19 Sep - 08:39 (2008)    Sujet du message : Le don d'organe Répondre en citant

zélie a écrit:
la peau , la moelle épinière , sang  ...il y a plein de choses que l'on peut donner de son vivant sans porter atteinte à l'integrité de son corps .

Les histoires d'argent par contre  Rita on est pas aux usa , les listes d'attentes ne tiennent pas compte des revenus de chacun.
Ce qui peut servir c'est de connaitre le chirurgien  etc ...pour grignoter des places  mais je ne vois pas à qui on donnerait cet argent , les gens ne sont pas rémunérés pour leurs dons d'organes. 


Il y a quelques mois (je crois que c'était sur RTL), j'avais entendu une émission qui parlait justement de ça (mais ça englobait tout, pas que les dons d'organes). Un gros chèque passé sous la table à qui de droit, et vous êtes servi avant tout le monde. C'est une pratique qui se répand de plus en plus.
Voilà c'est à ça que le pensais.

Sinon, d'accord avec vous pour ce qui est de donner sa môelle épinière , son sang ou n'importe quoi d'autre.
_________________
Criez, criez! Le silence salit tout. (Ste Catherine de Sienne)


Revenir en haut
              

Maxime


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 1 114
Localisation: Partout en France en ce moment!
Masculin

Message Posté le : Ven 19 Sep - 19:04 (2008)    Sujet du message : Le don d'organe Répondre en citant

Certes le corps humain n'est pas un assemblage de Lego avec lequel on peut jouer sans risque ni complexe, mais ça ne reste ni plus ni moins qu'une enveloppe charnelle, une interface entre notre âme et la Création. S'en séparer d'un petit bout n'a rien de dramatique. Un homme qui a perdu un bras n'est pas moins homme qu'un autre. Alors donner une partie de ce corps pour sauver une âme je ne vois pas ou est la mal.
Je ne vais pas faire l'affront aux opposants au don d'organe de leur demander ce qu'ils feraient si jamais la vie de leur enfant dépendait d'un de leur rein, mais je pourrai presque...
_________________
"Souffir plutot que mourir, telle est la devise des hommes."
Jean de La Fontaine


Revenir en haut
              

Mardyck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2008
Messages: 2 676
Localisation: Allier
Masculin

Message Posté le : Ven 19 Sep - 20:46 (2008)    Sujet du message : Le don d'organe Répondre en citant

Vous pourriez me faire cet "affront" (qui n'en serait pas un) cher Maxime, puisque ayant perdu mon fils ainé j'ai bien dû me poser mille fois la question "et si". Et si l'on avait pu faire cela ou ceci, etc...

Il est évident que quand on parle avec force que l'on ferait de telle manière dans telle situation, et que l'on y croit dur comme fer (il y a des hypocrites partout), il reste à franchir ce que j'appellerais l'épreuve du feu.

Je l'ai en quelque sorte franchie cette épreuve du feu en perdant mon enfant et m'ayant posé (à chaud comme à froid) un tas de questions dans ce genre. Et c'est d'ailleurs pour cela que je puis en parler, car j'ai tendance à ne pas affirmer quand je n'ai pas pu expérimenter de moi-même.

Dans ce cas précis je sais du fond de mon âme (désolé pour ceux que je vais choquer) que je refuserais la greffe d'organe même pour sauver mon épouse ou un de mes enfants. J'en souffrirais sans doute toute ma vie tout comme je souffre encore chaque jour de la perte de mon fils, mais c'est une crois, une souffrance, que j'offre volontiers à notre Seigneur pour que mes autres enfants sauvent leurs âmes.

Ce que je ne sais pas, c'est si moi, j'aurais assez de nerfs pour aider mon enfant à se préparer à rejoindre notre Seigneur et ne pas m'écrouler à ses côtés ?

S'il vous plait Maxime ne confondez pas un handicapé (perte d'un bras) et le fait de se mutiler volontairement (ou plutôt de mutiler un cadavre) pour greffer un organe cela n'a strictement rien à voir (soit dit en passant il manquait une jambe à mon père, je connais donc également le sujet en ce qui concerne les mutilés).

Et si le corps (ce qui est vrai) n'est qu'une enveloppe charnelle, je rappels à toute fin utile que l'Eglise à toujours interdit la mutilation volontaire (qu'on le fasse de son vivant ou qu'on ai voulu que cela soit fait post mortem).

Pitié, arrêtons de jouer au Docteur Frankenstein, c'est en commençant comme cela qu'on en ai venue à toutes les dérives actuelles.

La qualité de la vie importe quand même plus que la durée de celle-ci. Restons-en aux méthodes naturelles et saines pour se soigner, restons dans la sainte garde du Seigneur, et souvenons-nous que tout est grâce même, surtout, la mort.
_________________
"Je porte une croix ? Deo gratias !"

Pourquoi la Tradition Catholique ? Pour ça !


Revenir en haut
              

Maxime


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 1 114
Localisation: Partout en France en ce moment!
Masculin

Message Posté le : Ven 19 Sep - 22:32 (2008)    Sujet du message : Le don d'organe Répondre en citant

Citation :
Vous pourriez me faire cet "affront" (qui n'en serait pas un) cher Maxime, puisque ayant perdu mon fils ainé j'ai bien dû me poser mille fois la question "et si". Et si l'on avait pu faire cela ou ceci, etc...


C'est justement pour cette raison que j'hésitais à lancer cette partie du débat, mais comme vous avez suffisamment de Foi et de caractère pour en parler sereinement, je ne puis que le continuer avec admiration.


Citation :
Il est évident que quand on parle avec force que l'on ferait de telle manière dans telle situation, et que l'on y croit dur comme fer (il y a des hypocrites partout), il reste à franchir ce que j'appellerais l'épreuve du feu.


C'est également mon cas, puisque mon père est entre la vie et la mort, atteint par un lymphome plus que coriace et que le chirurgien a mon accort pour pratiquer une greffe si la situation venait à se dégrader fortement.

Citation :
Dans ce cas précis je sais du fond de mon âme (désolé pour ceux que je vais choquer) que je refuserais la greffe d'organe même pour sauver mon épouse ou un de mes enfants. J'en souffrirais sans doute toute ma vie tout comme je souffre encore chaque jour de la perte de mon fils, mais c'est une crois, une souffrance, que j'offre volontiers à notre Seigneur pour que mes autres enfants sauvent leurs âmes.


Certes ce sacrifice Abrahamique peut paraître à première vue admirable et plein de dévotion, il n'en reste pas moins que cela n'a aucune réalité surnaturelle. En effet, et c'est peut-être dommage, mais Dieu, qui est infiniment juste ne nous fait pas souffrir les souffrances d'autrui, serait-ce pour les sauvez. Chaque homme est maître de sa vie, de ses choix, de son destin, et de mériter sa place au ciel, personne ne peut la gagner pour nous, sans quoi la justice divine n'aurait aucun sens. On ne peut racheter les péchés de personnes. On peut prier tous les saints de la Création pour qu'ils viennent en secours à nos proches, on peut les aider, essayer de les éclairer de toute notre lumière, mais rien de plus (et c'est déjà pas mal!). La sublime liberté dont Dieu nous a fait cadeau à ceci de pervers c'est que même avec toute la bonne volonté du monde, on ne peut sauver qu'une âme, la notre. Ce raisonnement n'est évidement pas valable pour le Christ. En revanche, comme celui-ci nous l'enseigne :"Il n'est pas de plus belle mort que de mourir pour ceux qu'on aime". Aussi prolonger la vie des autres, au risque de perdre la sienne, afin que ceux-ci aient le temps de la sauver, voilà ce qui plait fortement à Dieu.

Citation :
Ce que je ne sais pas, c'est si moi, j'aurais assez de nerfs pour aider mon enfant à se préparer à rejoindre notre Seigneur et ne pas m'écrouler à ses côtés ?


Je crois malheureusement que personne ne peut avoir ces nerfs là...

Citation :
S'il vous plait Maxime ne confondez pas un handicapé (perte d'un bras) et le fait de se mutiler volontairement (ou plutôt de mutiler un cadavre) pour greffer un organe cela n'a strictement rien à voir (soit dit en passant il manquait une jambe à mon père, je connais donc également le sujet en ce qui concerne les mutilés).


Et bien dans mon raisonnement ces deux cas étaient similaires. Ces deux personnes ont un corps "imparfait" mais n'en restent pas moins des hommes à part entière, et rien de leur humanité n'a été endommagée.

Citation :

Et si le corps (ce qui est vrai) n'est qu'une enveloppe charnelle, je rappels à toute fin utile que l'Eglise à toujours interdit la mutilation volontaire (qu'on le fasse de son vivant ou qu'on ai voulu que cela soit fait post mortem).


La Sainte Église interdit la mutilation volontaire qui a pour but de se faire du mal, ce n'est ni plus ni moins que de la torture. Au même titre que l'Église interdit le suicide qui est un meurtre. En revanche l'Église n'a jamais interdit le sacrifice, de tout ou partie de son corps, si le but est noble (et proportionné à l'acte). Et c'est a mon avis cette nuance la qui vous échappe, et qui fait que selon moi vous vous trompez.

Citation :
Pitié, arrêtons de jouer au Docteur Frankenstein, c'est en commençant comme cela qu'on en ai venue à toutes les dérives actuelles.


C'est malheureusement un raisonnement trop simpliste. Il est vrai qu'il serait plus facile de figer le temps une bonne fois pour toute et ainsi on se garderait bien de commettre les horreurs que notre technologie ne nous permet pas encore d'accomplir, mais outre le fait que ce soit complètement irréaliste, ça n'aurait aucun sens. D'une part parce qu'il est nécessaire que le monde soit en constant changement afin que tous nous soyons sur un pied d'égalité quand à le quête du mérite du ciel, personne ne peut ainsi s'appuyer sur la vie de tel ou tel qu'il imiterait à la perfection, et d'autre part parce que c'est l'homme qui est fondamentalement mauvais, peut importe les outils qu'il a à sa disposition, rien n'est en soi mauvais, c'est l'utilisation que l'homme en fait qui le devient. Aussi il est important de continuer de savoir, de chercher, de découvrir, la n'est pas le problème du monde, celui vient exclusivement de l'éducation qu'il donne à ses fils.

Citation :
La qualité de la vie importe quand même plus que la durée de celle-ci. Restons-en aux méthodes naturelles et saines pour se soigner, restons dans la sainte garde du Seigneur, et souvenons-nous que tout est grâce même, surtout, la mort.


Certes mieux vaut-il mourir debout que de vivre à genoux, et mourir pour ces proches, n'est-ce pas là la plus belle des morts?
_________________
"Souffir plutot que mourir, telle est la devise des hommes."
Jean de La Fontaine


Revenir en haut
              

Mardyck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2008
Messages: 2 676
Localisation: Allier
Masculin

Message Posté le : Sam 20 Sep - 04:35 (2008)    Sujet du message : Le don d'organe Répondre en citant

Maxime, en union en prière pour votre père.

Pour votre dernière phrase : vous vous éloignez du sujet là, il ne s'agit pas de mourir pour donner un organe afin de sauver un proche que je sache. Et puis même si cela était, le premier devoir d'un père de famille ne serait-il pas de vivre pour s'occuper de ses autres enfants plutôt que de mourir froidement pour en sauver un seul (remarquez que je dis bien "froidement" je ne parle pas d'un cas d'urgence comme un incendie ou une noyade par exemple ou le père peut être amené à risquer sa vie pour un seul membre de sa famille).

De plus je vous rappels qu'hormis un rein (et cela rend le donneur d'une santé précaire), l'on ne peut donner un autre organe sans être mort, donc où est la notion de sacrifice ? Le premier devoir du père c'est d'assurer l'avenir de tous ses enfants, pour cela il doit travailler et donc rester en bonne santé.

Vous trouverez d'ailleurs ici l'appel des évêque de France en faveur du don d'organe, vous y verrez que le prélèvement ne peut s'effectuer que sur une personne déjà morte.

Il n'est donc pas question de sacrifice au sens où l'entend l'Eglise.

Et je continue à croire que vous confondez tout quand vous faites un parallèle avec une personne mutilé ou handicapé. Cette dernière n'a pas choisie elle, d'avoir un corps débile ou de se séparer d'un de ses membres. Et puis vous imaginez vous qu'un jour avec les progrès de la science que l'on pourrait volontairement se séparer d'un de ses membres, l'on n'en serait plus au stade de Frankenstein mais de Mengele.

Souvenons-nous quand même que la majeur partie des maladies qui nécessite une greffe d'organe est due à des maladies liées au mode de vie industriels. C'est ce Way of Life qu'il faut changer pas s'y adapter et aller toujours plus loin dans son sens.

Voyez-vous, mon cher Maxime, quand mon père est décédé en février dernier à 66 ans, ce n'est pas son âge qui m'a choqué (contrairement à tout mon entourage familial) mais plutôt qu'il n'est rien fait de sa vie (même pas élever ses enfants correctement) si ce n'est essayer d'amasser de l'argent et qu'il a absolument refusé de préparer sa mort (pourtant il se savait être condamné). Si l'humanité avait une moyenne de vie de soixante six ans cela ne me choquerait pas si cette vie était une vie foi et de labeur (ora et labora) et non de jouissance.

Là est le vrai sens de la vie : le Service ! Le Service de Dieu, le Service par le travail, par l'engagement, le Service pour sa famille et sa patrie. Tout le reste n'est qu'une hérésie du monde moderne...
_________________
"Je porte une croix ? Deo gratias !"

Pourquoi la Tradition Catholique ? Pour ça !


Revenir en haut
              

Brunhanne


Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2008
Messages: 243
Localisation: Haute-Savoie
Féminin

Message Posté le : Sam 20 Sep - 10:33 (2008)    Sujet du message : Le don d'organe Répondre en citant

Mardyck a écrit:

Souvenons-nous quand même que la majeur partie des maladies qui nécessite une greffe d'organe est due à des maladies liées au mode de vie industriels. C'est ce Way of Life qu'il faut changer pas s'y adapter et aller toujours plus loin dans son sens.


Je ne suis pas entièrement d'accord avec vous. S'il est vrai que certaines personnes nécessitent des greffes à cause d'une mauvaise vie (et dans ces cas là, ne devraient même pas avoir le droit d'être inscrits sur les listes de receveurs potentiels), il existe énormément de personnes dont le besoin de greffe vient souvent d'une malformation à la naissance (je pense surtout aux malformations cardiaques ou pulmonaires). Il existe également de nombreuses maladies génétiques qui détériorent les organes. Et là, ces personnes n'y sont pour rien, elles sont nées avec. On ne peut pas leur reprocher qu'à un moment de leur développement, des chromosomes se sont mis à faire n'importent quoi. Et le plus souvent, elles doivent faire preuve de beaucoup de courage et de volonté pour apprendre à vivre avec et je trouve qu'elles méritent d'avoir une chance de vivre.


Revenir en haut
              

Mardyck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2008
Messages: 2 676
Localisation: Allier
Masculin

Message Posté le : Sam 20 Sep - 10:58 (2008)    Sujet du message : Le don d'organe Répondre en citant

J'ai écris "la majeur partie" et non pas tous. Et puis pourquoi les gens qui ont eu une mauvaise vie ne pourrait pas alors avoir droit à une pièce de rechange comme les autres, ne peuvent-elles pas s'amender ? Le Pardon est la marque du Christianisme.
_________________
"Je porte une croix ? Deo gratias !"

Pourquoi la Tradition Catholique ? Pour ça !


Revenir en haut
              

Brunhanne


Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2008
Messages: 243
Localisation: Haute-Savoie
Féminin

Message Posté le : Sam 20 Sep - 11:11 (2008)    Sujet du message : Le don d'organe Répondre en citant

En fait, je me suis mal exprimée. Je ne voulais pas dire que parce que l'on a eu une mauvaise vie on n'a pas le droit à un don d'organe. Je suis d'accord que tout le monde a droit au pardon et que en qu'en hommes, nous ne sommes pas infaillibles. Que des personnes ayant eu une mauvaise vie mais ayant changé et souhaitant, grâce à une greffe, entamer une nouvelle vie saine reçoive un organe, je suis d'accord. Mais j'ai vu des personnes recevoir un organe (voir parfois plus) parce que ils ont dit au médecin qu'ils allaient changer leur mode de vie et une fois greffé, oublié les belles promesses, on continue comme avant puisque de toute façon, personne ne va revenir leur enlever. Et là, je dit non, ce n'est pas normal.

Revenir en haut
              

Mardyck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2008
Messages: 2 676
Localisation: Allier
Masculin

Message Posté le : Sam 20 Sep - 11:14 (2008)    Sujet du message : Le don d'organe Répondre en citant

D'accord avec vous, mais comment le savoir à l'avance ?

Et puis de quoi je discutes moi ? Je suis contre la greffe d'organe.


_________________
"Je porte une croix ? Deo gratias !"

Pourquoi la Tradition Catholique ? Pour ça !


Revenir en haut
              

Scarlett


Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2008
Messages: 1 125
Féminin

Message Posté le : Sam 20 Sep - 11:19 (2008)    Sujet du message : Le don d'organe Répondre en citant

Brunhanne a écrit:
S'il est vrai que certaines personnes nécessitent des greffes à cause d'une mauvaise vie (et dans ces cas là, ne devraient même pas avoir le droit d'être inscrits sur les listes de receveurs potentiels),

Les personnes qui ont une vie désordonnée du point de vue médical (encore que) sont supprimées des registres.
Une personne en attente d'un foie, par exemple, dont les analyses sanguines prouvent que cette personne continue à boire de l'alcool, ne peut pas recevoir une greffe, quand bien même un greffon compatible se présenterait.
Dans ce sens-là, il n'y a pas de pièces interchangeables.

De même, pour une personne en attente de poumon(s) qui continuerait à consommer du tabac...

Brunhanne a écrit:

il existe énormément de personnes dont le besoin de greffe vient souvent d'une malformation à la naissance (je pense surtout aux malformations cardiaques ou pulmonaires). Il existe également de nombreuses maladies génétiques qui détériorent les organes. Et là, ces personnes n'y sont pour rien, elles sont nées avec. On ne peut pas leur reprocher qu'à un moment de leur développement, des chromosomes se sont mis à faire n'importent quoi. Et le plus souvent, elles doivent faire preuve de beaucoup de courage et de volonté pour apprendre à vivre avec et je trouve qu'elles méritent d'avoir une chance de vivre.


Je souligne que le débat sur le forum a commencé par une intention de prière pour une jeune femme atteinte de mucoviscidose.
_________________


Revenir en haut
              

Mardyck


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2008
Messages: 2 676
Localisation: Allier
Masculin

Message Posté le : Sam 20 Sep - 11:21 (2008)    Sujet du message : Le don d'organe Répondre en citant

Et oui, ça vie une discussion, mais ce n'est pour cela que cette dame est oubliée dans nos prières pour autant...
_________________
"Je porte une croix ? Deo gratias !"

Pourquoi la Tradition Catholique ? Pour ça !


Revenir en haut
              

Scarlett


Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2008
Messages: 1 125
Féminin

Message Posté le : Sam 20 Sep - 11:26 (2008)    Sujet du message : Le don d'organe Répondre en citant

Je ne l'écrivai pas dans ce sens, Mardyck.

Je détaillerai peut-être, mais il est midi vingt-cinq et j'ai quelques estomacs (d'origine ;-) ) qui piaillent famine autour de moi...
_________________


Revenir en haut
              

Rita


Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2008
Messages: 3 121
Localisation: Allier

Message Posté le : Sam 20 Sep - 12:40 (2008)    Sujet du message : Le don d'organe Répondre en citant

C'est bien gentil de parler des receveurs d'organes.
Mais... Les cadavres?
Il faut bien aller les chercher quelque part, tous ces organes, même si les gens décédés qui les donnent sont à priori d'accord, le tout étant de savoir si on a le droit de toucher à leur intégrité, même après la mort.
Et que dire donc de ceux qui ne sont pas d'accord pour donner leurs organes? Qu'ils sont égoîstes?

Vraiment, ce genre de débat met mal à l'aise je trouve.
_________________
Criez, criez! Le silence salit tout. (Ste Catherine de Sienne)


Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 20:43 (2017)    Sujet du message : Le don d'organe

Revenir en haut
              

   Forum de la Famille Catholique Index du Forum .::. De tout et de rien
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 2 sur 4
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.